Vagabond des mers du globe.

Camariñas

Une petite étape avant le fameux Cap.

16 Janvier 2017. Cette petite navigation vers Camariñas s’annonçait comme une vraie partie de plaisir. 53 milles que nous effectuerons en 9h50 à la vitesse moyenne: 5,4 noeuds, performance effectuée sous grand voile et génois. La pointe record étant enregistrée à 9,7 noeuds. Les mousses s’entendent bien, c’est agréable d’avoir du monde sur le pont et la présence de Joël et son expérience à la manœuvre me permet de me concentrer sur la navigation.

Le bled que nous découvrons après une enivrante manœuvre d’entrée dans la baie au louvoyage dans les rafales descendant des montagnes est tout ce qu’il y a de plus mignon et typique. On ressent la proximité culturelle avec le Portugal dans la façon qu’on les gens de parler l’espagnol.

«Boire pour oublier, payer avant d’oublier»

La devise du séjour, nous la trouvons placardée dans un bistro où nous arrosons quelques chips. La ration alcoolique n’avait pas diminuée depuis l’arrivée de Joël, bien au contraire, et l’on se réjouissait de voir un compagnon d’infortune, quoique de la génération de nos parents, être pris par le même problème de déshydratation chronique que celui contre lequel nous nous battions depuis le début de notre séjour espagnol.

Un repas simple à bord de Vénus, à nos pied le dispositif de chauffage 220v aux normes hong-kongaises dont le cable passe par un hublo latéral du roof.

Partager:

Next Post

Previous Post

Laisser un commentaire

© 2019 Vagabond des mers du globe.

Theme by Anders Norén